• Libération du président Gbagbo : Encore une folle rumeur. Voici les précisions de la CPI

    Libération du président Gbagbo : Encore une folle rumeur. Voici les précisions de la CPICombien sommes nous qui avons reçu tôt ce mardi matin par Sms l’information d’une libération précipitée du président Laurent Gbagbo : « Le verdict vient de tomber, Laurent Gbagbo est relaxé de toutes les charges d’accusation par ailleurs il bénéficie d’une présomption d’innocence la chambre préliminaire a statué le cas et a délibéré il bénéficie d’une liberté provisoire et sera des demain avec desmond tutu en afrique du sud.Faites circul(…)

    « Il n’y a pas eu de décision de la Cour concernant l’affaire Gbagbo, par conséquent M. Gbagbo demeure en détention dans sa cellule de Schevenigen ». Ces paroles sont de M.Fadi El Abdallah, porte parole de la CPI que Diaspo Tv a joint tôt ce matin au téléphone. Il faut le rappeler, toute décision de la CPI même si elle est donnée dans les premières minutes aux parties en présence dans un dossier, elle est également rendue publique via un communiqué sur le site internet de la CPI.

    Donc accessible à tous. Deuxièment si l’auteur de ce Sms avait été un tout petit peu intelligent, il aurait mis au conditionnel son temps. Car certes, ce verdict qui arrivera de toute façon au plus tard le 11 novembre prochain peut à tout moment tomber. Mais une fois encore, et selon les officiels de la CPI, aucune décision concernant le président n’ait encore tombé. Alors, on se demande bien à qui profite toute cette folle rumeur au moment où M. Ouattara vient d’appeler les réfugiés ivoiriens à rentrer en Côte d’ivoire depuis le Libéria ?

    Mieux, le rapport des Expert intitulé : « Lettre datée du 11 octobre 2013, adressée au Président 

    du Conseil de sécurité par le Président du Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1572 (2004) concernant la Côte d’Ivoire » n’aurait pas reçu toute l’attention qu’on lui souhaitait. Et contrairement à ce que le substitut de Bensouda, M. Mc Donald pensait révéler à la Cour lors de l’audience du 9 octobre dernier sur ce prochain rapport des Experts de l’Onu, c’est encore une douche froide que viennent de prendre le régime de Ouattara et sa Cour pénale internationale : « À l’heure actuelle, il existe, au sein de la force régulière des FRCI, une structure militaire parallèle sur laquelle repose le système de sécurité pour toute intervention efficace. Le Groupe d’experts craint que cette structure militaire, de par ses liens avec les forces régulières, ne soit en mesure d’acquérir, si besoin est, davantage d’armes et de matériel connexe en cas de crise, en violation du régime de 

    sanctions. 

    C. Violations du régime de sanctions 

    30. Les 19 et 24 avril, le Groupe intégré de contrôle du respect de l’embargo de l’ONUCI a découvert à Danané et Sinématiali, respectivement, des lance-grenades AM-600 (37-38 mm) et AM-640 (40 mm) non létaux (gaz lacrymogènes, par exemple) et des munitions connexes fabriquées par l’entreprise Condor Non-Lethal Technologies, enregistrée au Brésil (voir annexe 4). Certaines de ces armes et munitions portaient des marques indiquant qu’elles avaient été fabriquées en août 2012. Leur présence a de nouveau été établie les 15 et 16 mai 2013 à Boundiali. Le Groupe intégré a vu à Danané le 7 mai des munitions non létales pour les mêmes lance-grenades, également fabriquées en 2012. 31. Le 13 septembre, les autorités brésiliennes ont informé le Groupe d’experts que les armes et munitions non létales susmentionnées avaient été vendues en 2012 au bureau de l’état-major particulier de la présidence du Burkina Faso (voir annexe 5). Le contrat de vente était assorti d’un certificat d’utilisateur final précisant que toute réexportation devait être autorisée par les autorités brésiliennes. Le Groupe d’experts a indiqué que deux types d’armes, des AM-600 et des AM-640, 

    ainsi que des munitions (modèle GL-302, SS-601 et AM-500), qui figuraient sur les factures, avaient été repérés en Côte d’Ivoire » nous dit en substance le fameux rapport qu’attendait l’accusation.

    Philippe Kouhon (Diaspo Tv)


  • Commentaires

    1
    ericdidier
    Mardi 22 Octobre 2013 à 13:10

    on espere que cette foi ci sera la bonne mr le presi lg sera libre

     

    2
    mattos
    Mardi 22 Octobre 2013 à 15:51

    le temps est un autre nom de dieu et ce temps vient d'arriver;cependant ce n'est que le debut du commencement pour ces détracteurs.

    3
    Armand celeste Abena
    Mardi 22 Octobre 2013 à 18:25

    le Président Bagbo sera libre ...ça c'est vrai ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :